Aménager une habitation collective pour tous.

 

 

L'ascenseur indispensable à laccès au logement

 

  • A partir de l'instant ou un bâtiment d'habitation collective dépasse les trois étages au dessus du rez-de-chaussée, l'installation d'un ascenseur desservant chaque étage devient obligatoire.

 

  • Pour assurer l'accès à tous et surtout aux personnes en situation de handicap vous devrez respecter les quelques règles énumérées ci-dessous:

L'aire de manoeuvre devant l'ascenseur devra être de 1,70m x 1,40m ou de 1,5m x 1,5m.

 

  • Les portes doivent avoir une largeur minimum de 0,80m et leur système de fermeture ne doit être ni trop rapide, ni trop brutale.

Les dimensions minimales intérieures de la cabine doivent être de 1m (parallèlement à la porte sur 1,30m (perpendiculairement à la porte).

 

  • Une main courante ou un siège à hauteur de 0,90m sur au moins une des parois de la cabine seront utiles aux personnes se déplaçant difficilement.

Préférez un siège strapontin qui, tout en soulageant les personnes faibles permet le passage d'un fauteuil roulant.

 

  • Un miroir placé à un mètre sur la paroi opposée à la porte aide à la sortie en marche arrière d'un fauteuil roulant.

 

  • Les commandes seront situées sur le coté gauche de la cabine, le plus bas possible et à une hauteur maximale de 1,30m.

 

  • Prévoyez des boutons larges, contrastés par rapport à leur support et avec des caractères bien visibles (si possible complétés par du braille).

 

  • Des signaux sonores à plusieurs tons sont souhaitables. Ils permettront aux personnes malvoyantes de repérer la monter et la descente.

 

  • Une porte large et mieux adaptée à personnes handicapées Le franchissement de la porte doit être aisé.

 

  • Il faut tenir compte de la largeur de la porte de son sens d'ouverture, de la facilité d'utilisation du système d'ouverture/fermeture (poignées de portes, verrous, etc.

 

  • On peut envisager de remplacer la porte traditionnelle par des portes coulissantes.

Attention : Les portes entrouvertes sont dangereuses pour les personnes déficientes visuelles.

 

 

Plusieurs solutions permettent de résoudre ce problème :

 

  • les portes coulissantes

 

  • le ferme-porte (veiller à ce qu'il laisse suffisamment de temps pour le passage des personnes marchant lentement)

 

  • le bloque-porte (dans le cas d'une porte devant rester généralement ouverte)

( Cf. catégorie « les bloques-porte »)

 

  • Les portes vitrées seront signalées à hauteur de vue d'adulte et d'enfant.

 

 

Les accessoires indispensables pour faciliter l'entrée des personnes handicapées:

 

  • L'interphone et souvent préférable au digicode qui exige une bonne vue, ainsi qu'une mémorisation et une manipulation souvent difficiles.

Choisissez-le avec des touches maniables, des caractères visibles, et si possible, des témoins lumineux.

 

  • Un vidéo-portier est une solution de contrôle confortable et sécurisante, particulièrement pour les personnes malentendantes et les personnes âgées.

 

  • Sonnette et interphone seront doublés par des avertisseurs lumineux pour les personnes ayant des troubles auditifs.

 

  • Un détecteur de passage peut également permettre à la personne de surveiller les allées venues.

 

Vous pouvez consulter la catégorie alarmes et détecteurs