Le 21 janvier, c’est la journée internationale du câlin, noyau du lien social. Ces derniers sont extrêmement bon pour l’amour propre et… pour la santé ! Ils nous font sourire ! Et sourire, en plus d’être contagieux, est connu pour ses bienfaits sur le stressl’humeur, le système immunitaire et l’espérance de vie !

En effet, ce ne sont pas des rumeurs. La jovialité, le sourire et le rire augmenteraient notre espérance de vie ! 

Mais nous le savons, beaucoup d’événements, de pensées ou de petits tracas peuvent venir ternir notre santé mentale et notre bien-être… Il n’est pas tous les jours facile de sourire à pleine dents ! Heureusement, bon nombre d’activités, solutions et ressources peuvent nous aider à maintenir une certaine légèreté dans notre quotidien et à alimenter notre santé mentale et donc globale. A commencer par le lien social !

 

Lien social et santé mentale

Le lien social, avec la famille et les amis, est essentiel. Un contact régulier avec des proches ou des personnes extérieures, aidants, soignants, voisins peut jouer un rôle important pour une bonne santé mentale. En étant actif socialement, on se sent utile et cette sensation est extrêmement puissante pour illuminer nos journées.

Comme se sociabiliser constitue en une occupation du cerveau et est souvent génératrice de sourire, vous vous doutez que les bienfaits qui s’ensuivent sont excellents ! Découvrez par vous-même :

  • 🧠 Une amélioration des fonctions cognitives : gardez votre cerveau aiguisé ! Cela permet de prévenir l’arrivée de pathologies comme la démence ou Alzheimer !

 

  • 😌 Un maintien d’un bon équilibre émotionnel : connecter avec d’autres personnes nous garde majoritairement dans une humeur positive et légère, ce qui permet d’éloigner la dépression

 

  • 💪 Une amélioration de la santé physique : plus d’activités sociales entraînent souvent plus d’activités physiques. Nous avons aussi tendance à mieux et plus manger lorsque l’on mange en la compagnie de quelqu’un ! 

 

  • 🛡 Un boost du système immunitaire : des études montrent que lorsque l’on reste en contact avec des proches, des amis, des connaissances tout au long de sa vie, nous avons tendance à avoir un meilleur système immunitaire. 

 

Cependant, il n’est pas toujours facile de conserver ou de se recréer une vie sociale. L’isolement de notre lieu de vie, l’éloignement de nos proches en terme de distance ou de temps, la fatigue, l’emprisonnement dans une routine quotidienne… 

 

Comment retrouver une vie sociale ?

Voici quelques pistes qui vous aideront peut-être à vous reconnecter à votre vie sociale !

Volontariat et bénévolat

Rejoindre une cause locale ou plus grande nous donne une sensation d’accomplissement et une forme de but. Rapprochez vous d’hôpitaux, de centres communautaires, de foyers, ou encore de SPA et autres associations pour les animaux…

Utiliser vos passions

La musique, danse, peinture, lectureécriture… Pourquoi ne pas rejoindre un club ou un groupe sur un thème qui vous passionne ou que vous souhaitez découvrir ?

Prendre des cours

Il n’y a pas d’âge pour retourner en classe, derrière un bureau d’école ! Cours de dessin, de poterie, de photographie, de langues, d’utilisation des nouvelles technologies… En plus d’aiguiser son cerveau et sa mémoire, il sera facile de rencontrer des personnes avec des passions similaires et de s’engager socialement.

Contacter sa famille

Ils sont les premiers à pouvoir vous assister et sont ceux qui vous connaissent le mieux. Logiquement, ils sont donc les plus à même de vous remonter le moral (ou les bretelles…) !

Garder ses petits-enfants

Une jolie option si vous le pouvez ! Des boules d’énergies pleines d’amour qui adorent parler, jouer et vous écouter (autant qu’ils le peuvent en fonction de leur âge…)

Une colocation sénior-jeune

Un concept peu commun mais de plus en plus testé ! Louez une chambre de chez vous à un étudiant ou jeune actif, gagnez en sécurité, en relation sociale, faites vous aider pour les tâches quotidiennes, etc. N’hésitez pas à en parler à vos proches pour en discuter ensemble et préparer ce projet !

 

Si vous ressentez une sensation d’isolement et que vous avez du mal à le vivre, que vous avez besoin de conversation, d’écoute ou d’occupation n’hésitez pas considérer l’option de faire appel à des aides à domicile. Vous pouvez aussi contacter une hotline téléphonique qui est à l’écoute des personnes isolées ayant besoin de contact humain Solitud’écoute : 0 800 47 47 88. La hotline est disponible tous les après-midi, 7j/7. L’appel est gratuit depuis un fixe.

0