Une bonne santé mentale : l’alliée du bien vieillir ?

Les problèmes de santé mentale les plus fréquents chez les personnes âgées, hors pathologiques, comme l’anxiété et la dépression ont un impact néfaste sur nous. Une perte de mémoire ou de nos fonctions cognitives peuvent doucement nous emmener vers un sentiment de solitude. Ces émotions et ressortissants ne sont pas sans effets négatifs sur le corps

Et oui, les séquelles peuvent rester mentales mais aussi physiques. Le stress, l’anxiété, l’isolement, la colère ou les sautes d’humeur peuvent être très fatigants pour notre corps, ainsi que notre cœur. Alors qu’à l’inverse, sourire, en plus d’être contagieux, est connu pour ses bienfaits sur le stress, l’humeur, le système immunitaire et l’espérance de vie !

En effet, ce ne sont pas des rumeurs. La jovialité, le sourire et le rire augmenteraient notre espérance de vie

Mais nous le savons, beaucoup d’événements, de pensées ou de petits tracas peuvent venir ternir notre santé mentale et notre bien-être… Il n’est pas tous les jours facile de sourire à pleine dents !

Les causes et facteurs de risque d’une mauvaise santé mentale

La plus grande cause et la plus connue reste le stress. Celui-ci peut survenir à tous les âges mais son intensité et son enracinement sont plus importants chez les séniors. La baisse des capacités cognitives, des capacités physiques, de la mémoire, la perte régulière d’objets ou de ses repères encense évidemment un stress difficile à soulager. Les douleurs et la perte d’autonomie ou de mobilité vont elles aussi générer stress, voire dépression.

Heureusement, bon nombre d’activités, solutions et ressources peuvent nous aider à maintenir une certaine légèreté dans notre quotidien et à alimenter notre santé mentale et donc globale !

La lumière du soleil : le système D pour faire le plein de vitamine

Une carence en Vitamine D peut être réellement délétère pour l’être humain. La vitamine D contribue au renforcement des os, des muscles, du système immunitaire. En manquer peut également causer du stress, de la fatigue et de la déprime. Et ce, à tout âge !

Lorsque l’on passe les 50 ans, cela nous affecte bien plus facilement et notre besoin en vitamine D croît.

C’est pourquoi il ne faut surtout pas négliger la plus grande source d’apport qu’il soit : le soleil. Bien évidemment l’exposition au soleil doit être modérée. Le soleil constitue une source de vitamine et de bonne humeur mais peut se montrer dangereux pour la santé. Notamment pour les enfants et les personnes âgées. Il est primordial de se protéger un minimum, notamment sous un soleil estival.

Selon le Professeur Jean-Claude Souberbielle, pharmacien, 20 minutes d’exposition par jour lorsque le soleil brille seraient bénéfiques pour la santé. Et on vous le répète au cas où, toujours en se protégeant la peau ! 

N’hésitez donc pas à vous asseoir sur une chaise dans votre jardin, devant chez vous, sur votre balcon pour profiter de ces lueurs et faire le plein d’énergie… Puis, pourquoi pas allier l’agréable à l’utile en se faisant une petite session jardinage !

Vous pouvez également opter pour une balade dans un parc, muni d’un déambulateur si nécessaire, pour coupler le bol d’air frai à une recharge en vitamine D !

Idée lumineuse : Si comme nous, vous habitez dans une région où le soleil se fait plus rare, une option s’offre à vous : la luminothérapie ! Ces lampes sont sans rayons UV mais génèrent une lumière intense, non agressive, permettant de pallier au manque d’exposition à la lumière ! Elles améliorent le sommeil et le bien-être général pour un véritable regain d’énergie.

sante-mentale-vieillissement-seniors-personnes-agees-tous-ergo

Santé mentale : un cerveau occupé est un cerveau heureux

Cela coule de source, mais l’avez-vous fait ? En effet, stimuler son cerveau et ses capacités mentales contribue à être heureux et à réduire le risque de pathologies cérébrales. Selon une étude de Harvard Health, les jeux cérébraux peuvent aider à aiguiser ses capacité en terme de vitesse de compréhension, organisation, prise de décision et mémoire à court-terme. Voici quelques exemples d’activité simples que vous pouvez essayer :

Lire ou écrire

En effet, des études ont prouvé que lire améliorerait nos capacité de mémorisation, réduirait le stress et améliorerait le sommeil. Tenir un journal aide aussi, notamment dans l’allègement du stress.

Apprendre une nouvelle langue

L’apprentissage d’une langue exerce des parties du cerveau qui sont affectées par notre vieillissement. C’est donc bénéfique de les stimuler. 

Apprendre à jouer d’un instrument, jouez de la musique 

La musique stimule le cerveau et améliore la mémoire. C’est d’ailleurs les souvenirs basés sur une musique qui surgissent le plus facilement chez les personnes âgées atteintes d’Alzheimer.

Qui plus est, l’apprentissage ou le jeu d’un instrument est une activité agréable et qui favorise le partage et le lien social.

Jouer à des jeux ou puzzles

En plus d’être agréables et amusants, les puzzles ont montré qu’ils aidaient à retarder l’arrivée des problèmes de mémoires et améliorent la santé mentale ! Puis à plusieurs, privilégiez un moment de partage autour d’un bon gâteau…

S’intéresser au High Tech ?

Non, ce n’est pas fait que pour les djeuns, et c’est tout un univers qui vous attend ! Bien qu’un minimum de formation soit nécessaire pour apprendre à se servir d’un ordinateur notamment ! 

Drôle d’idée : nous n’y pensons pas toujours mais les jeux vidéo, notamment la « Wii thérapie », sont conseillés aux seniors. A travers des exercices ludiques parfois même pratiqués en EHPAD, il est possible de travailler son équilibre, de maintenir sa forme physique ou encore de stimuler sa mémoire. Il y a même des jeux pour lutter contre Parkinson, pour la rééducation suite à un AVC ou encore pour booster nos capacités mentales ! On essaie ?

Santé mentale et lien social

Le lien social, avec la famille et les amis, est essentiel. Un contact régulier avec des proches ou des personnes extérieures, aidants, soignants, voisins peut jouer un rôle important pour une bonne santé mentale. En étant actif socialement, on se sent utile et cette sensation est extrêmement puissante pour illuminer nos journées.

Comme se sociabiliser constitue en une occupation du cerveau et est souvent génératrice de sourire, vous vous doutez que les bienfaits qui s’ensuivent sont excellents ! Découvrez par vous-même !

Une amélioration des fonctions cognitives :

Gardez votre cerveau aiguisé ! Cela permet de prévenir l’arrivée de pathologies comme la démence ou Alzheimer !

Un maintien d’un bon équilibre émotionnel :

Connecter avec d’autres personnes nous garde majoritairement dans une humeur positive et légère, ce qui permet d’éloigner la dépression.

Une amélioration de la santé physique :

Plus d’activités sociales entraînent souvent plus d’activités physiques. Nous avons aussi tendance à mieux et plus manger lorsque l’on mange en la compagnie de quelqu’un ! 

Un boost du système immunitaire :

Des études montrent que lorsque l’on reste en contact avec des proches, des amis, des connaissances tout au long de sa vie, nous avons tendance à avoir un meilleur système immunitaire

Cependant, il n’est pas toujours facile de conserver ou de se recréer une vie sociale. L’isolement de notre lieu de vie, l’éloignement de nos proches en termes de distance ou de temps, la fatigue, l’emprisonnement dans une routine quotidienne… 

sante-mentale-vieillissement-seniors-personnes-agees-tous-ergo

Recréer du lien social

Voici quelques pistes qui vous aideront peut-être à vous reconnecter à votre vie sociale !

Volontariat et bénévolat :

Rejoindre une cause locale ou plus grande nous donne une sensation d’accomplissement et une forme de but. Rapprochez vous d’hôpitaux, de centres communautaires, de foyers, ou encore de SPA et autres associations pour les animaux…

Utiliser nos passions :

La musique, la danse, la peinture, la lecture, l’écriture… Pourquoi ne pas rejoindre un club ou un groupe sur un thème qui vous passionne ou que vous souhaitez découvrir ? (bulle stylo ergo ?)

Prendre des cours :

il n’y a pas d’âge pour retourner en classe, derrière un bureau d’école ! Cours de dessin, de poterie, de photographie, de langues, d’utilisation des nouvelles technologies… En plus d’aiguiser son cerveau et sa mémoire, il sera facile de rencontrer des personnes avec des passions similaires et de s’engager socialement.

Contacter sa famille :

Ils sont les premiers à pouvoir vous assister et sont ceux qui vous connaissent le mieux. Logiquement, ils sont donc les plus à même de vous remonter le moral (ou les bretelles…) !

Garder ses petits-enfants :

Une jolie option si vous le pouvez ! Des boules d’énergies pleines d’amour qui adorent parler, jouer et vous écouter (autant qu’ils le peuvent en fonction de leur âge…)

Une colocation sénior-jeune :

Un concept peu commun mais de plus en plus testé ! Louez une chambre de chez vous à un étudiant ou jeune actif, gagnez en sécurité, en relation sociale, faites vous aider pour les tâches quotidiennes, etc. N’hésitez pas à en parler à vos proches pour en discuter ensemble et préparer ce projet !

0