Votre produit a bien été ajouté
/
Votre panier

Il y a 0 produit dans votre panier

Total
Commander Continuer mes achats
salle de bain accessible

Une salle de bain accessible et plus sûre !

Par Manon, le 28 mars 2018

Le vieillissement de la population et la prise de conscience de l’importance de l’accessibilité des logements aux personnes à mobilité réduite, crée une dynamique de réflexion sur les équipements d’adaptation du domicile, et particulièrement de la salle de bain. Depuis 10 ans, Tous ergo se bat pour l’autonomie à domicile, et a décidé de vous présenter dans cet article des conseils pour une salle de bain accessible et plus sûre.

    

Quel environnement pour une salle de bain accessible et plus sûre ?

Les chutes représentent la première cause de décès accidentel chez les + de 65 ans. Il est donc important de prendre en considération quelques conseils pour se déplacer en toute sécurité.

Le sol

 Premièrement pour le revêtement du sol de la salle de bain : c’est la première chose à laquelle il faut penser pour une salle de bain plus sûre ! On évite à tout prix le carrelage, ce roi de la glisse, et on privilégie un sol en matière plastique antidérapant (style caoutchouc) idéalement rainuré ou « gripé ». S’il est compliqué d’envisager des travaux, alors on opte pour des tapis antidérapants ou des bandelettes adhésives antidérapantes à placer aux endroits les plus risqués (presque partout si vous le pouvez, mieux vaut trop que pas assez !)

Les murs

Une fois le sol sécurisé, on pense à se doter d’aides techniques pour se déplacer. Une priorité non négligeable : les barres d’appui. Que ce soit pour vous faciliter l’accès à votre baignoire, vous tenir dans votre douche ou vous relever des WC, les barres d’appui sont essentielles pour déambuler dans la salle de bain en toute sécurité. Il existe des barres d’appui à ventouses amovibles et pratiques si l’on ne veut pas faire de trou au mur. Cependant, ces dernières ne peuvent se poser que sur des surfaces lisses, carrelées et non poreuses, et il faut veiller au poids maximum supporté par ces dernières.

Plus sûres, nous vous préconisons plutôt les barres d’appui fixes, qui nécessitent un peu de bricolage. N’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel pour la fixation ! Il existe plusieurs types de barres d’appui :

L’eau

Pour éviter les risques de brûlures, équipez votre système (lavabo, douche et baignoire), d’un mitigeur thermostatique. Il maintiendra la température exacte de l’eau et vous protège des variations brusques pendant toute la durée d’utilisation. Il présente trois avantages : la sécurité, le confort et l’économie. On pense également et pourquoi pas, aux robinets automatiques infrarouge, idéal pour les personnes présentant des troubles de la préhension.

 

salle de bain acessible

Quelques informations sur l’accessibilité des bâtiments 

Guide du CSTB

Si vous cherchez à aménager une salle de bain pour une personne en situation de handicap ou simplement en prévision de vos vieux jours, vous êtes sans doute confronté à quelques travaux. Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) a édité un Guide des Salles d’eau Accessibles pour vous aider. Bien que principalement destiné aux professionnels du bâtiment, ce guide intéressera également les particuliers souhaitant réaliser eux-même leurs travaux d’aménagement. Que ce soit pour définir la hauteur d’une barre d’appui, choisir le meilleur emplacement d’un siège de douche ou délimiter des surfaces pour faciliter le déplacement en fauteuil roulant, le guide s’avère être très complet et suffisamment clair pour un public non averti. Attention tout de même, les recommandations qui se trouvent dans ce document sont des recommandations d’ordre général, il conviendra en fonction des capacités de l’utilisateur de prendre ses distances vis à vis de celles-ci.

Quelques chiffre pour une salle de bain optimisée

  • Hauteur d’une barre d’appui : entre 70 et 90 cm
  • Hauteur de l’interrupteur : 1 m du sol.
  • Miroir à 1,05 m du sol maximum
  • Hauteur des poignées de portes : 1,05 m.
  • Rangements placés en hauteur : entre 60 cm et 1,50 m
  • Hauteur des robinets de douche ou de bain : entre 40 et 50 cm.

 

Quel élément pour une salle de bain accessible et plus sûre ?

La douche

Pour une douche accessible, le mieux sera d’opter pour une douche à l’italienne. En effet, sans rebord au sol, l’accès y sera plus facile pour les fauteuils roulants. Outre les barres d’appui indispensables citées plus haut, et un revêtement antidérapant pour le sol, vous pouvez facilitez votre toilette grâce aux sièges de douche rabattables et escamotables à fixer. Pour plus de confort, il existe des modèles avec dossier et accoudoirs, et d’autres disposent d’une découpe anatomique pour faciliter la toilette intime. Si vous ne pouvez pas fixer votre siège de douche au mur, dirigez vous plutôt vers les tabourets et chaises de douche.

salle de bain accessible

Découvrez également nos fauteuils roulants de douche.

La baignoire

Bien qu’il soit très agréable de prendre un bain, la baignoire n’est pas la solution la plus adaptée face au handicap. Il s’avère souvent très compliqué d’y accéder pour une personne à mobilité réduite, ou simplement par la force de l’âge. L’idéal sera de transformer votre baignoire en douche (oui, c’est possible !)

Néanmoins, il existe des solutions pour obtenir une baignoire adaptée au grand âge ou au handicap :

Le lavabo

Si vous êtes en fauteuil roulant, les meubles sous le lavabo sont bien évidemment à proscrire : optez pour des lavabos suspendus. La hauteur libre sous le lavabo doit être d’au minimum 70 cm pour y passer aisément vos genoux. Vous privilégierez des lavabos peu profonds pour une utilisation simplifiée. De même, si vous souhaitez un miroir au dessus du lavabo, songez à installer un miroir inclinable. On pense également aux lavabos à hauteur variable, plus onéreux, mais très pratiques. Il s’agit d’une solution idéale si vous vivez avec d’autres personnes qui ne sont pas en situation de handicap. 

 salle de bain accessible

Les WC

Comme pour le lavabo, si vous êtes en fauteuil roulant, la meilleure solution sera d’installer des toilettes suspendus. Vous pourrez ainsi choisir la hauteur souhaitée pour vos WC. Bien sûr, on n’oublie pas les indispensables barres d’appui citées plus haut pour faciliter le lever et l’assise aux toilettes. Si vous êtes en fauteuil roulant, et si les WC se trouvent dans une pièce à part, choisissez une porte qui s’ouvre vers l’extérieur et soyez vigilants à avoir un cercle de giration de 1,70 m minimum. S’il vous est trop difficile de vous baisser, une autre aide technique sera utile pour vos WC : le rehausseur de cuvette. On pense également aux cadres de toilettes, parfaits pour faciliter les transferts. Voir le guide d’achat : Comment bien choisir un rehausseur ou un cadre de WC ?

 

 

Revenir en haut