Comment relever une personne âgée ?

Les seniors qui vous entourent mènent une vie relativement autonome. Vous êtes déjà venu chez eux, vous savez que c'est un endroit sécurisé, où il ne devrait pas leur arriver de broutilles. Toujours est-il qu'un jour, vous recevez un coup de fil d'un proche âgé qui est tombé et ne peut pas se relever... Les chutes sont plus ou moins communes pour les personnes âgées. Et les proches et aidants le savent, cela peut être très effrayant. Une fois que l'état de choc s'estompe, la question qui apparaît le plus souvent dans l'esprit des proches, de la famille, est "comment relever une personne âgée en toute sécurité ?" 

Comment relever une personne âgée ?

 

Que faire une une personne âgée tombe ?

Partons du fait que vous recevez un coup de fil d'un proche âgée, qui vous annonce qu'il vient de chuter et qu'il n'arrive pas à se relever. Premier point rassurant, votre proche âgé est conscient et apte à parler. Mais on ne peut que s'inquiéter des potentielles blessures que la chute à pu causer. Les plus récurrentes, comme vu dans les conséquences de la chute chez les personnes âgées, sont les fractures de la hanche, les os cassés (ostéoporose), ou des saignements et commotions.

La première chose à faire lorsque vous apprenez que votre proche est tombé est de vous rendre sur les lieux ou de faire en sorte que quelqu'un y aille si vous êtes dans l'impossibilité de vous y rendre. Vous pouvez évidemment appeler le SAMU (15) ou les pompiers (18) pour qu'ils viennent assister votre proche. Même si votre proche vous dit que tout va bien, faites en sorte que quelqu'un se rende sur place : 

  • Votre proche pourrait avoir une blessure plus grave qu'il ne le laisse entendre,
  • Les personnes âgées ayant chuté une fois ont plus de chance de rechuter,
  • Les chutes sont une des causes de mort des personnes âgées, elles ne sont donc pas à prendre à la légère. 

En fonction de ce que votre proche âgé vous dit, contactez les urgence. Notamment si votre proche saigne fort, s'il a de gros hématomes, s'il se plaint d'une douleur forte. Et si au final, vous vous rendiez compte que cd n'était rien : mieux vaut en être sûr ! Vous pouvez, en cas de doute sur la nécessité d'une hospitalisation, prendre rendez-vous avec le médecin traitant de votre proche afin qu'il l'examine. 

 

Comment relever une personne âgée après une chute ?

  • Évitez de relever vous-même la personne si vous n'avez pas la force pour le faire. Si la personne a de graves séquelles liées à la chute, la redresser pourrait les empirer et vous pourriez également vous faire mal. Veillez donc à ce que la manipulation soit sans risque pour la personne âgée ou pour vous. Si vous tentez de la relever et qu'elle se plaint de douleurs dans le processus, arrêtez immédiatement ! Ne relevez pas non plus la personne si elle à mal au cou, à la nuque, ou la tête. Contactez directement le 15 ou le 18 pour les deux dernières situations !
  • Restez calme et calmez votre proche âgé. Paniquer ne ferait qu'aggraver les choses, votre angoisse ne fera qu'amplifier celle de la personne âgée ayant chuté. Inspirez et expirez lentement tous les deux, afin de ralentir "l'effet panique" qui peut aussi alimenter la douleur.
  • Voyez s'il est blessé ! Recherchez, sans trop bouger votre proche, tout type de blessures : plaies, saignements, hématomes, anomalies, bosses, épanchement... Vous pouvez aussi vérifier l'aspect neurologique en lui posant des questions pour être sûr que de prime abord, la tête n'ait vécu aucun réel impact grave. Demandez-lui dans tous les cas, même pour la plus petite égratignure, le niveau de douleur. Une petite plaie peut cacher quelque chose de plus grave. À nouveau : ne relevez pas la personne si elle a une douleur au niveau du cul, de la nuque, ou de la tête et contactez directement le 15 ou le 18 !
  • Créez de l'espace et positionnez chaises et canapés pour vous aider. Nettoyez tout ce qui a pu tomber avec votre proche, se briser (verre, vases), se renverser... Et amenez des points d'appui autour de vous pour vous aider dans vos manipulations pour l'aider à se relever. Ces points d'appuis seront stabilisants pour la personne ayant chuté aussi. Mettez par exemple une chaise (lourde, qui ne glisse pas sur le sol) au niveau de la tête de la personne âgée et une au niveau de son pied.
  • Faites rouler votre proche sur le côté et placez la jambe du dessus devant l'autre. Placez le bras au-dessus sur le sol légèrement plié pour faciliter le passage à une position à quatre pattes, puis à genoux

 

Pour une personne âgée en situation d'obésité, si vous vous sentez capable, vous pouvez essayer d'appliquer les étapes précédentes pour la relever. Mais nous vous conseillons fortement d'appeler le 18 ou le 15 afin de ne pas vous faire mal ou d'aggraver la situation. 

C'est gestes pour se relever sont aussi applicables seul chez soi : se mettre sur le côté, monter la jambe et le bras du haut sur le sol pour pouvoir se mettre "à quatre pattes". Se déplacer doucement à quatre pattes vers un meuble, une table, une chaise sur lequel vous pourrez prendre appui pour vous redresser doucement. N'oubliez pas : respirez, restez calme, prenez votre temps.

Si les chutes seul chez soi vous inquiètent, consultez notre pas prévention des chutes chez les personnes âgées et renseignez vous également sur la téléassistance. Si vous êtes blessé, faites tout ce que vous pouvez pour faire un état des lieux de la situation, de ce qui est autour de vous, ainsi que de vos blessures. Sont-elles superflues ? Est-ce que quelque chose est cassé ? À quel point ai-je mal ? Dans tous les cas, évitez de vous relever seul si vous êtes blessé ? Appelez un proche, le Samu (15) ou les pompiers (18), utilisez votre système téléassistance pour que l'on vienne vous aider. Si vous n'avez pour contacter qui que ce soit, essayer de crier et de vous faire entendre par vos voisins.

 

Une chute n'arrive jamais seule !

Une chute va souvent en cacher une autre. Il est donc primordial de ne pas laisser la première chute dans l’ombre et le silence. Ce n’est pas une honte, ni un signe précurseur du déclin ultime de votre corps et de votre autonomie. Prenez-le comme un signe pour vous ménager, ainsi qu'adapter votre logement pour éviter cela. 

Quoiqu’il en soit, le taire ne va faire qu’empirer la situation. En parler permettra aux proches d’être plus aux aguets et plus réactifs. On note d’ailleurs une meilleure prévention des chutes lorsque les proches sont au courant. Alors parlez-en, à vos amis, votre famille, vos aidants, vos voisins, votre médecin et restez en sécurité !

 

Comment réduire le risque de chute :

Tous ergo vous accompagne

Perte d’appétit : stimuler l’envie et la faim ! Alzheimer

Maurine • 20/05/2022

Perte d’appétit : stimuler l’envie et la faim !

La perte d’appétit concerne les personnes âgée, les enfants, les personnes en situation de...

14 applications pour l’accessibilité et l’inclusivité Accessibilité et mobilité

Joy • 18/05/2022

14 applications pour l’accessibilité et l’inclusivité

De nombreuses applications existent pour faciliter le quotidien, pour simplifier les actions...

Voyager avec un handicap : nos conseils Accessibilité et mobilité

Antoine • 16/05/2022

Voyager avec un handicap : nos conseils

Voyager avec un handicap n’est pas toujours facile. Aujourd’hui encore, beaucoup de personnes...