Risque de chute chez les personnes âgées, que faire ?

Tout le monde est susceptible de faire une chute. Cependant, les personnes âgées ont plus de chances d’y être exposées, notamment si elles présentent des problèmes de santé physique depuis un certain temps. Plus d’un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans ont fait au moins une chute à domicile par an. La moitié de ces derniers font des chutes plus fréquentes. Bien que les chutes ne résultent pas en de sérieuses conséquences, il y a toujours un risque de blessure, de fracture et d’impact psychologique handicapant pour le quotidien. Il est important de comprendre la cause des chutes de la personne concernée afin de mieux appréhender les divers aménagements nécessaires pour les éviter.

Risque de chute chez les personnes âgées, que faire ?

Notre sélection pour éviter les chutes

Équipements anti-chute
Équipements anti-chute
Détecteur de présence et passage
Détecteur de présence et passage
Balisage au sol
Balisage au sol
Revêtement antidérapant
Revêtement antidérapant
Barre de maintien
Barre de maintien
Chemin lumineux
Chemin lumineux
Marche-pied
Marche-pied
Crampons neige - verglas
Crampons neige - verglas
Aide à la marche
Aide à la marche
Barre d'appui salle de bain
Barre d'appui salle de bain
Antidérapant douche / bain
Antidérapant douche / bain
Déambulateur
Déambulateur
 

Nos conseils pour éviter les chutes chez les personnes âgées

Prévention des chutes chez les personnes âgées

Comment empêcher ma mère de tomber ? Mon grand-père tombe, que faire ? Ces questions, nous nous les posons tous. Notamment lorsque l'on sait qu'une chute sur cinq causerait de sérieuses blessures comme des fractures, os cassés ou, plus grave, une blessure à la tête. La peur de tomber peut elle également impacter le quotidien d'une personne âgée, et l'empêcher d'être active et indépendante ?

Proches, aidants et seniors se doivent de s'informer sur la prévention des chutes, justement parce que les risques sont nombreux. Et même s'il est presque impossible de toutes les éviter, il existe des dispositifs qui vont réduire les risques de mauvaises chutes.

En savoir plus
Prévention des chutes chez les personnes âgées

Les conséquences de la chute chez les personnes âgées

Les chutes peuvent résulter en de nombreuses complications : de la fracture à une hospitalisation sur le long terme. Mais les conséquences peuvent également être psychologiques, impactant l’estime de soi et la confiance que l’on se fait pour effectuer les tâches du quotidien.

En quelques chiffres, plus de 30% des personnes âgées de plus de 65 ans font une ou plusieurs chutes par an. Après 80 ans, c’est plus de 50%. Environ 20% des chutes causent des blessures qui rendent les activités quotidiennes difficiles et limitent l’autonomie. Près de 50% des personnes âgées hospitalisées après une chute sont dans l’incapacité de vivre chez elles à nouveau et sont placées en EHPAD. Malheureusement, les chutes sont responsables de 12000 décès de personnes âgées par an. Les conséquences étant significatives, graves, voire mortelles, nous ne pouvons pas prendre ce problème à la légère. Découvrons ensemble les différents impacts que peuvent avoir une chute chez une personne âgée.

En savoir plus
Les conséquences de la chute chez les personnes âgées

Pourquoi les personnes âgées chutent plus ?

Les chutes chez les personnes âgées sont les premières causes de décès. Les 65 ans et plus sont les plus concernés avec plus de 2 000 000 de décès par an…

La plupart des chutes sont causées par l’âge, la perte de tonus et d’équilibre chez les seniors. 

Mais elles peuvent aussi être accidentelles et circonstancielles : soit liées à des éléments extérieurs comme des obstacles ou un animal de compagnie. Découvrons ensemble les principales causes de chutes chez les personnes âgées.

En savoir plus
Pourquoi les personnes âgées chutent plus ?

Comment relever une personne âgée ?

Les seniors qui vous entourent mènent une vie relativement autonome. Vous êtes déjà venu chez eux, vous savez que c'est un endroit sécurisé, où il ne devrait pas leur arriver de broutilles. Toujours est-il qu'un jour, vous recevez un coup de fil d'un proche âgé qui est tombé et ne peut pas se relever... Les chutes sont plus ou moins communes pour les personnes âgées. Et les proches et aidants le savent, cela peut être très effrayant. Une fois que l'état de choc s'estompe, la question qui apparaît le plus souvent dans l'esprit des proches, de la famille, est "comment relever une personne âgée en toute sécurité ?" 

En savoir plus
Comment relever une personne âgée ?

Guide des dispositifs anti-chute pour personnes âgées

Chaque année, un tiers des personnes âgées sont victimes de chutes, mais peu sont ceux qui prendront la décision d’en parler à leur médecin ou à leurs proches. Les chutes étant l’une des premières causes de blessures chez les personnes âgées, il est presque dangereux de ne pas en parler. Les blessures peuvent en effet aller d’un simple hématome à une fracture de la hanche, voire une commotion cérébrale qui pourrait leur coûter la vie. C’est pourquoi la prévention des chutes commence par créer un lieu de vie sûr et sécurisé !

En savoir plus
Guide des dispositifs anti-chute pour personnes âgées
 

”Notre

Guide santé : Comment purifier l’air chez soi ? Bien chez soi

Joy • 13/10/2021

Guide santé : Comment purifier l’air chez soi ?

Le sujet de la qualité de l’air que nous respirons a pris de l’importance au fil de la décennie....

Les Petites Victoires : Interview de Tony Moggio A la une

Joy • 11/10/2021

Les Petites Victoires : Interview de Tony Moggio

Depuis maintenant plusieurs années, Tous ergo vous partage des interviews de personnes...

Handicap et regard des autres : s’en libérer ! Conseils et solutions

Antoine • 28/09/2021

Handicap et regard des autres : s’en libérer !

#Oser #Regard de l’autre #Confiance en soi #Jugement des autres #Phobie sociale #Être-soi...

Quels sont les différentes types de chutes ?

Nous savons que la première chute est d’ailleurs souvent le début d’une (longue) série si aucune action n’est mise en place. Il est important de préciser que, malheureusement, ces chutes sont l’une des premières causes de décès chez les personnes âgées. Il existe 3 types de chutes :

  • La chute lourde : le choc avec le sol est violent, et on ne peut pas se retenir de tomber. Ces chutes sont invalidantes la plupart du temps et causent un séjour à l’hôpital, une perte d’autonomie, et une impossibilité de retour à domicile.
  • La chute molle : l’impact est amoindri par la capacité à se rattraper dans la chute sur un meuble, une barre d’appui ou au sol. Les conséquences vont généralement de l’hématome à la fracture, mais peuvent évidemment être plus graves.
  • Puis la chute syncopale : suite à un malaise ou une perte de connaissance. Ici, la personne âgée peut avoir de très lourdes conséquences puisqu’aucun réflexe n’est mis en place lors de la chute.

 

Que faire après une chute d'une personne âgée ?

Lorsque l’on est l’aidant, il est déjà plus facile de savoir comment relever la personne âgée qui aurait chuté. Même si, ne l’oubliez pas, il est toujours préférable d’appeler les secours et de ne pas déplacer la personne si vous avez un doute sur un choc important à la tête ou si une douleur forte est verbalisée. Si votre proche âgé vit seul, n'hésitez pas à réfléchir à une solution de téléassistance qui pourra vous rassurer. 

En attendant, voici le processus pour se relever le plus facilement possible : 

  • Se positionner sur le dos et se tourner d’un côtéà en s’aidant du bras et de la jambe droite ou gauche. Vous vous retrouvez normalement quasiment face au sol.
  • Remonter sa jambe sur le sol et l’utiliser, ainsi que les coudes, comme appui pour se mettre doucement à quatre pattes.
  • Se diriger à quatre pattes vers un meuble, une chaise, une table, un support, pour y prendre appui. Prenez votre temps !
  • Relevez-vous doucement à l’aide de ce support
  • Une fois debout, n’hésitez pas à prendre vos appuis dessus ou à vous asseoir si c’est une chaise. Respirez et reprenez vos esprits.

Il est important de ne pas avoir honte ou peur d'alerter ses proches en les informant que l’on est tombé. Pour une sécurité optimale et un bon maintien à domicile, le mieux est de donner le plus d’informations possible aux aidants.