Idée repas : concevoir le menu d'une personne âgée

Beaucoup de personnes ne comprennent pas l’intérêt de planifier les repas. Alors que cette simple action assure la bonne gestion des apports nutritionnels pour les personnes âgées ainsi que des repas variés ! En effet, sans planifier, il est plus compliqué de suivre la variété des repas proposés, de se renouveler en termes de saveur, le tout en gardant le côté équilibré et nutritif. 

Idée repas : concevoir le menu d'une personne âgée

 

Pourquoi planifier les repas d'une personne âgée ?

D’abord, pour gagner du temps. Organiser une semaine ou un mois de repas vous permet de prendre cela en compte lorsque vous faites les courses et de vous organiser notamment sur les temps de préparation des plats. Vous économisez aussi de l’argent puisque vous n’achetez pas plus que ce dont vous avez besoin pour cuisiner. En une quinzaine de minutes, vous pouvez planifier la quasi entièreté des repas, en prévoyant de l’alternance dans les saveurs, tout en pensant à la valeur nutritive de ceux-ci.

La planification des repas permet aussi de mieux manger : en effet, faire des choix conscients sur ce que l’on va manger dans la semaine permet de ne pas acheter tout et n’importe quoi au supermarché.

  

Quels types d'aliments pour un bon apport nutritif ?

  • Des fruits et légumes

Ces derniers devraient constituer au moins un tiers de notre alimentation journalière, il est important que les personnes âgées ne dérogent pas à cette règle. Sources de fibres et de vitamines qui sont des nutriments très importants.

 

  • Des protéines

Viande, poisson, oeufs, lentilles, champignons, soja, sont des aliments à ne surtout pas éliminer des repas. Pour une personne végétarienne ou vegan, les protéines d’origine non animale ont un apport souvent plus faible que la protéine animale. Veillez donc à augmenter les doses d’aliments porteurs de protéine d’origine non animale afin d’éviter les carences. Pensez à inclure les poissons gras(saumon, thon, maquereau, hareng, sardine), qui sont riches en oméga 3 !

 

  • Des féculents (pomme de terre, pain complet, riz, pâtes)

Grande source de glucides, qui constituent en globalité aussi un tiers de notre alimentation. Encore une fois, c’est une recommandation à laquelle n’échappent pas les personnes âgées. L’apport en fibre de certains féculents est également très bon pour les intestins. La grande recommandation est d’opter pour du riz, des pâtes ou du pain complet !

 

  • Des laitages

Ou des alternatives à ceux-ci qui sont source de calcium. Il n’est pas nouveau que le calcium est bon pour les os et qu’avec l’âge, ceux-ci sont plus fragiles. Penser à garder un apport en protéines pour la personne âgée va réduire le risque de fracture ou os cassé lors d’une chute.

 

  • Du gras, et oui !

Non, le gras n’est pas “mauvais” pour la santé. Comme à tout âge, il est important de ne pas abuser du gras, mais il existe le bon gras ! Le gras dont notre corps a besoin ! Selon l’OMS, il est important d’avoir un apport en acide gras insaturés situé entre 10 et 35%. Et la population âgée française est largement en deçà… Surveillez donc également l’apport en Oméga 3, car il faut savoir quelque chose : si nous n’apportons pas le gras au corps, il le fabriquera lui-même ! Et ce, sous une “mauvaise” forme qui peut avoir une toxicité cardiovasculaire. Et dans tous les cas, selon le docteur Jean Marie Bourre, après 80 ans, il vaudrait même mieux être en très léger surpoids pour être mieux armé face aux maladies chroniques. Qui l’eut cru ?

 

Planifier les repas d'une personne âgée : comment s'y prendre ?

Beaucoup de données sont à prendre en compte pour planifier les repas d’une personne âgée. Voici comment penser à tout, étape par étape :

Conditions de la personne âgée 

  • A-t-elle du diabète ? Fait-elle du cholestérol ? A-t-elle des problèmes de reins ? Tout problème de santé est évidemment à prendre en compte lors du choix des recettes et dans le dosage de certains aliments. Renseignez vous sur l’état de santé de la personne âgée pour qui vous cuisinez.
  • Est-elle en capacité de mâcher les aliments ? Auquel cas, les aliments devront être préparés pour être faciles à ingérer et à avaler. Pensez aux purées, aux masticateurs de viande et aux aliments tendres. Pour plus d’information sur comment nourrir une personne âgée sans dents, rendez-vous dans notre dossier Alimentation mixée pour personnes âgées sans dents.
  • A-t-elle peu d'appétit ou à l’inverse un fort appétit ? Adaptez les quantités des assiettes en fonction de l’appétit de la personne tout en surveillant qu’elle dispose de tous les nutriments nécessaires.
  • A-t-elle des problèmes de système digestif ? Des tendances à être constipée ou à avoir la diarrhée ? Veillez à ce que les aliments proposés n’aggravent pas la situation. Éviter de donner trop de fibres à une personne âgée qui a tendance à être constipée par exemple.
  • A-t-elle tendance à faire de la dysphagie ?  Évitez les aliments saupoudrés, qui s’émiettent facilement, les fruits à pépins, les aliments gluants. Privilégiez les aliments à texture lisse et humides, simples à avaler.
  • As-t-elle des allergies ? Nul besoin de vous dire pourquoi il est important de connaître toutes les allergies de la personne âgée pour qui vous préparez les menus !

 

Besoins nutritionnels

Comme à tout âge, nous avons besoin d’un certain apport nutritionnel quotidien pour éviter les carences. N’hésitez pas à lui proposer d’aller faire une prise de sang pour vérifier la présence de carence et y palier. Rendez vous dans notre dossier Alimentation enrichie pour personnes âgées en dénutrition pour plus d'informations.

 

Régimes spéciaux

Que ce soit lié à un choix ou une religion, faites attentions aux régimes spécifiques des personnes âgées. Végétariens, vegans, végétaliens… Ou alors une interdiction religieuse de manger du porc, ou de manger de la viande le vendredi… Cela vous permettra de ne pas faire de faux pas et d’affiner la sélection de vos plats.

 

Goûts et habitudes

Le plus important dans tout cela est tout de même de faire plaisir à la personne pour qui vous préparer ces plats. Demandez-lui ce qu’elle aime manger, si les plats que vous faites lui plaisent… Apportez les nouvelles saveurs en douceur, faites lui goûter des choses inhabituelles en faibles quantités et voyez si elle apprécie. Vous pouvez même élaborer le menu avec la personne âgée. Il est important que le moment du repas soit et reste un moment plaisant ! Respectez les horaires auxquels elle a l’habitude de manger pour ne pas perturber son quotidien.

 

Voir tous nos conseils concernant l'alimentation et les aides au repas pour personnes âgées :

”Notre

Manger mieux en un tour de main : possible avec le manger mains Conseil nutrition

Maurine • 24/08/2022

Manger mieux en un tour de main : possible avec le manger mains

Certaines périodes de la vie comme le grand âge, ou certaines pathologies (Alzheimer, Accidents...

4 gestes simples face à la canicule Aidants

Joy • 02/08/2022

4 gestes simples face à la canicule

Les températures sont à la hausse depuis quelque temps, et elles n’ont pas prévu de...

Lisbonne : le Portugal est-il accessible pour les PMR ? Accessibilité et mobilité

Antoine • 01/08/2022

Lisbonne : le Portugal est-il accessible pour les PMR ?

Je rentre tout juste d’une semaine de vacances au Portugal, dans la région de Lisbonne. Malgré...