Retour

Scolariser son enfant handicapé

Les démarches ainsi que la recherche d’information sur les diverses solutions et aménagements possibles pour la scolarisation d’un enfant handicapé est un travail de longue haleine. Mais il est nécessaire d’un point de vue social pour l’enfant, et surtout d’un point de vue légal puisqu’aucun enfant n’échappe à l’obligation d’être scolarisé de leur 3 à 16 ans. Simplement, plusieurs parcours de scolarisation sont possibles, et les démarches à suivre pour l’y inscrire sont multiples. Découvrons ensembles les options qui s’offrent à vous.

Scolariser son enfant handicapé

Notre sélection pour faciliter la vie à l'école d'un enfant handicapé

Aide à la toilette
Aide à la toilette
Jeux pour malvoyant
Jeux pour malvoyant
Stylo ergonomique
Stylo ergonomique
Outils de jardinage
Outils de jardinage
Bureau ergonomique
Bureau ergonomique
Aide à la préhension
Aide à la préhension
Objets malins
Objets malins
Aide technique repas
Aide technique repas
Slip et culotte enfant
Slip et culotte enfant
Maillot de bain incontinence
Maillot de bain incontinence
Aide à la préhension
Aide à la préhension

Comment scolariser un enfant handicapé ?

Depuis février 2005, des dispositifs ont été mis en place pour une accessibilité globale applicable à tous les domaines de la vie sociale. Cela comprend donc le droit à l’éducation et à des aménagements de structure pour faciliter et fluidifier cet accès. Ces aménagements concernent autant les bâtiments recevant les élèves que les aménagements en termes de suivi, d’accompagnement, d’organisation, d’aides... 

La première étape est l’inscription en maternelle de l’enfant. En effet, comme pour tout élève “normal”, un enfant en situation de handicap est inscrit dans sa maternelle de référence via les mêmes modalités que tous les enfants.L’entrée en petite section est également un moyen d’évaluer les aptitudes de l’enfant et les besoins pédagogiques à mettre en place à l’avenir. Ceux-ci évolueront évidemment avec l’âge de l’enfant.

Ensuite, l’étape qui suit est de faire reconnaître le handicap de l’enfant concerné auprès de la MDPH et de construire le Projet Personnalisé de Scolarisation. Celui-ci va permettre de définir les modalités de déroulement de la scolarité de l’enfant en situation de handicap et d'évaluer ses besoins en accompagnements (thérapeutique, rééducatifs), le besoin d’aide humaine (notamment avec l’AESH : Accompagnement des Élèves en Situation de Handicap), de matériel et aménagements adaptés. En savoir plus sur le dossier MDPH.

Le PPS est élaboré avec l’enfant, les parents et l’enseignant référent. C’est une feuille de route du parcours scolaire, qu’il soit en milieu ordinaire, avec une AVS, en SESSAD,en CLIS ou en ULIS. Pour plus d’informations sur les différents sigles, ce document pourra vous être utile. Le PPS est revu une fois par an avec la réévaluation des besoins de l’enfant, mais si les parents trouvent le projet inadapté par rapport aux capacités et évolutions de l’enfant, une révision en cours d’année est évidemment possible. Il déterminera les conditions de scolarisation de l’enfant jusqu’aux études supérieures. 

 

Les différents parcours de scolarisation et différentes orientations

Selon la DEPP, entre 2006 et 2018, le nombre d’élèves handicapés scolarisé en milieu ordinaire a doublé. Le nombre d’accompagnant a, lui, été multiplié par 5 ! A l’heure actuelle, vous pouvez encore rencontrer certains délais avant la prise en charge de l’élève. Mais depuis 2019, un service public est en création pour prendre en charge sans délai les élèves en situation de handicap. Et surtout, l’enfant peut être pris en charge avant la notification de la MDPH. Le but à l’aube de l’année 2022 est d’arriver à des écoles “pleinement inclusives”.

Durant l’année scolaire de 2018 à 2019, c’est près de 230 000 élèves en situation de handicap qui étaient scolarisés en milieu ordinaire. 90 000 élèves en ULIS et 80 000 en structure médico-sociale.

Cette orientation va être affectée par la CDAPH, le choix de la structure en question revient ensuite à l’Inspecteur d’Académie. attention, l’affectation ne veut pas dire qu’une place est disponible pour l’enfant. C’est pourquoi il est fortement conseillé de s’y prendre au moins un an avant l’année scolaire concernée. La notification de la CDAPH est évidemment contestable via une procédure de conciliation et de recours.

 

En milieu ordinaire

L’enfant en situation de handicap peut être scolarisé en milieu dit ordinaire en primaire, collège et lycée en fonction de la nature et gravité du handicap. Une aide humaine (Auxiliaire de Vie Scolaire ou AESH) individuelle ou mutualisée pourra être envisagée, tout comme une aide matérielle.

Une affectation en ULIS constitue également en une scolarisation en milieu ordinaire, c’est Unité Locale pour l’Inclusion Scolaire. Des classes sont réservées aux élèves en situation de handicap qui reçoivent des cours adaptés. L’emploi du temps prévoit généralement aussi des cours dans leur classe de référence.

 

En établissement médico social

Cette affectation est surtout destinée aux élèves ayant des besoins réellement spécifiques en termes de prise en charge scolaire, éducative et thérapeutique. 

 

À distance

Si l’enfant ne peut être scolarisé, le CNED propose un dispositif pour les élèves de 6 à 16 ans. Le CNED va, selon le PPS, rémunérer un enseignant qui se déplacera au domicile de l’élève.

 

Soutien scolaire et accompagnement

Vous pouvez faire appel à un soutien scolaire pour votre enfant handicapé qu’il soit scolarisé en milieu ordinaire, en structure médico-sociale ou à domicile. L’enfant peut en bénéficier jusqu’à ses 20 ans. Il faudra vous adresser à la MDPH et en faire la demande afin que le Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile s’occupe d’accompagner votre enfant.

 

Les villages inclusifs 

De plus en plus répandus dans le monde, les villages inclusifs semblent être l’avenir de l’éducation et de l’insertion.

Nous pensons notamment au Village des Enfants Extra-ordinaires, un centre d’activités ludo-éducatives réservé aux enfants porteur d’un handicap sévère. Ces derniers sont trop souvent isolés et leur vie sociale se résume à la vie familiale et aux soins médicaux. L’association souhaite donc pallier à cela avec une structure plus qu’adaptée pour tous ! On vous en dit plus sur le Village des Enfants Extra-ordinaires juste ici

Tous ergo vous accompagne

Communauté des testeurs : déambulateur UPLIVIN Conseils et solutions

Joy • 12/05/2021

Communauté des testeurs : déambulateur UPLIVIN

Le déambulateur 4 roues UPLIVIN. La communauté des testeurs est une communauté constituée...

Communauté des testeurs : l’enfile chaussettes Sock Aid Conseils et solutions

Joy • 12/05/2021

Communauté des testeurs : l’enfile chaussettes Sock Aid

La communauté des testeurs est une communauté constituée d’ergothérapeutes, de leurs patients,...

Seniors Actuels parle de Tous ergo ! Conseils et solutions

Joy • 29/04/2021

Seniors Actuels parle de Tous ergo !

L’édition mars – avril – mai 2021 de Sénior Actuels a dédié une page à Tous...